A propos de l’auteur

Je suis militant du SNE depuis 1997 et ancien membre du Conseil National.

Ingénieur en hydraulique, j’ai travaillé à l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, d’abord à la délégation de Marseille (comme objecteur de conscience) puis au siège de l’Agence  à Lyon, dans la sous-direction études, planification et milieux naturels.

Au SNE, je me suis d’abord investi dans un groupe de travail pour proposer un contre-projet de réforme de la politique de l’eau, en réaction au projet de Dominique Voynet de Création d’une TGAP.

J’ai aussi représenté le syndicat au contre-sommet de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) à Seattle, USA (1999).

En 2000, je me suis expatrié au Burkina-Faso, pour le compte du Ministère des Affaires Etrangères. J’ai été pendant deux ans conseiller technique du Directeur Général de l’Hydraulique au Ministère burkinabè de l’Eau et de l’Environnement.

En 2003, je suis allé m’installer au Brésil, pour y reprendre des études. J’ai d’abord fait un master de sciences sociales sur le thème « Démocratie participative et gestion de l’eau », et ensuite un master d’anthropologie sur le thème de la participation de représentants indigènes dans les comités de bassins au Brésil.

Depuis 2006, je partage mon temps entre la France et le Brésil, travaillant comme consultant sur les dynamiques institutionnelles dans le domaine de l’environnement.

En mars 2010, j’ai commencé une thèse en anthropologie sur l’histoire des Agences de l’Eau en France et au Brésil. Je fais cette thèse en cotutelle entre l’Université Fédérale du Rio Grande do Sul, au Brésil, et Agroparistech, en France.

Répondre